La semaine dernière, nous vous avions parlé d’habits pratiques pour cette période de transition. Je vous ai présenté le Trench Coat et cette semaine, j’aimerais vous parler de toutes les variantes possibles d’un autre vêtement plutôt pratique. En effet, cette semaine, j’ai eu froid. Après m’être réjouis ce week-end des premiers rayons de soleil et célébrant le fait que j’avais réussi à passer cet hiver sans tomber malade, j’ai dû constater malheureusement que ce n’était non seulement la température extérieure qui grimpait mais aussi la mienne. Depuis lundi, je me retrouve donc au lit avec des courbatures, des maux de tête et d’autres effets secondaires de ce qu’on appelle une jolie grippe. Bien entendu, je pourrai passer mon temps à me plaindre sur cet état. Mais, de un, cela ne changerait rien et de deux, je n’ai de toute façon plus de voix. Jeudi, je me suis forcée à aller à l’université étant donné que nous avions rendez-vous avec notre client pour lequel nous concevons ce semestre tout un concept de marketing et de corporate design. Une fois rentrée, je me suis sentie comme venant d’effectuer un demi marathon et j’ai dû d’abord aller me coucher directement dans mon lit. Toute habillée. Bon, j’arrête de me plaindre ! Revenons-en à nos moutons. En effet, cette semaine, j’ai eu un fidèle compagnon : un poncho sans manches que je m’étais acheté il y a quelques semaines. Depuis que Burburry avait, en automne dernier, offert à ses mannequins des ponchos personnalisés (voir Inspo ci-dessous), le hype était de retour. J’avais donc commencé mes recherches afin de trouver un poncho qui m’allait. Je ne pouvais en aucun cas passer cette semaine sans ce nouveau compagnon aux couleurs chaudes, brun orange d’un côté et rose bébé de l’autre, avec ses franges blanches et d’un tissu qui rendrait le cachemire malade de jalousie. Grâce à la variabilité des ponchos, je n’ai heureusement eu aucun problème à le combiner avec d’autres vêtements. À l’intérieur, il me servait surtout de cape classique (également de couverture en cas de fatigue soudaine et extrême qui me jetait par terre), je pouvais le porter tout simplement en écharper pour aller à la pharmacie et pour le briefing avec notre client, j’ai ajouté une ceinture autour de ma taille pour le fixer et lui donnant ainsi plus de structure et d’élégance.

Le poncho a été inventé par les indigènes. C’était un morceau de tissu avec un trou au milieu pour pouvoir passer la tête. Les modèles d’aujourd’hui présentent, bien entendu, de nombreuses variations du modèle d’origine. En y ajoutant, par exemple, des manches ou des ouvertures dans la partie frontale. Des coupes asymétriques et des motifs originaux sont également très à la mode. Quoi qu’il en soit, tous les chemins mènent à Rome et presque autant de chemins mènent à un joli poncho. Cette fois-ci, je vous ai listé en images ci-dessous les modèles sélectionnés. Il suffit de cliquer sur l’image pour obtenir le lien correspondant. Vous trouverez comme d’habitude des idées d’assemblage plus loin ci-dessous.

Galérie de ponchos

Je vous souhaite une merveilleuse semaine et restez en bonne santé !

À bientôt,
Lydia

 

articles pareils